Le centre

Buga

En remontant du sud, on a passé une nuit dans des thermes alimentés par une eau chaude venant d´un volcan. Apres une nuit a Popayan, on arrive a Buga, une petite ville de province et un des principaux centres religieux du pays. Elle accueille des milliers de fideles chaque dimanche et les rues qui encadrent la cathédrale ne sont que boutiques oú l´on trouve des petits Jésus a toutes les sauces. On découvre une ville animée et pleine de charme. On loge dans un petit hotel qui a la bonne idée de fabriquer de la biere artisanale. Avec Philippe, un voyageur francais (un vrai montagnard) on se rend a la laguna de Sonson, une zone marécageuse qui abrite de nombreuses especes d´oiseaux, de papillons et d´insectes. Quelle drole d´impression que de marcher sur du plat! On a en plus assisté au départ en furie d´une horde de chevaux sauvages que nous avons effrayés.

DSC_6633   DSC_6699

On passera la premiere soirée au théatre oú a lieu un spectacle varié d´arts de rue. Un numéro notamment, qui alliait danse et jonglerie nous a conquis. Le lendemain soir, au coin d´une rue, on se mele a la foule pour regarder la finale du championnat national de foot: Cali (une ville toute proche de Buga) face a Medellin. Véritable engouement populaire. Lorsque l´arbitre siflle la fin du match, Cali est sacré champion. Les gens deviennent fous et en quelques minutes, des centaines de personnes parcourent la ville a moto, a grands coups de klaxon en brandissant drapeaux et maillots aux couleurs du Deportivo de Cali: blanc et vert. Ce, jusque tres tard dans la nuit!

DSC_6641

Salento, Zona cafetera

Le lendemain matin, direction la Zona cafetera et le petit village de Salento. Des notre arrivée, on se croit revenus a une autre époque: les hommes portent le chapeau des cowboys américains et les chevaux et la Jeep Willys sont les moyens de transport principaux. Le village, avec ses maisons colorées, s´anime autour de sa petite place centrale.

DSC_6703   DSC_6702

DSC_6710   DSC_6708-1

On plante notre tente a 2 km du village, sur une petite colline dans un endroit de reve, une rasta-auberge, muy buena onda. Rapidement on installe nos hamacs d´oú l´on a une vue panoramique sur les collines verdoyantes et les plantations de café.

DSC_6646   DSC_6810

DSC_6812

Dans le café populaire du village, le patron nous sert des tintos préparés avec une machine a café datant de 1905.

DSC_6804   DSC_6802-1

Les quatres tres agréables journées passées ici s´écouleront entre ballades, hamacs et petits tours en ville. Et, on prépare notre trek dans le Parque Los Nevados. Il nous faudra deux jours cela! D´abord, on cherche des infos. Comme d´habitude, c´est l´omerta, partout, on nous répond qu´il faut un guide, un point c´est tout. On finit tout de meme par élaborer une carte et obtenir quelques détails sur les distances et les altitudes. Ensuite, il faut faire les courses. Notre gaziniere de camping nous ayant laché, il faut préparer la nourriture avant de partir. On fait cuire quantité de pates, on coupe carottes, oignons, ail, etc… et on emballe tout ca dans des sacs Ziploc.

Los Nevados

Vendredi matin, aux aurores, on monte dans une jeep, direction la Valle de Cocora, notre point de départ (et d´arrivée, puisqu´on fait une boucle de 4 jours). Un lieu étonnant avec ses palmiers de cire pouvant atteindre 60m.

DSC_6781

 DSC_6798

DSC_6800-1

60 km, 25h de marche, et un dénivelé positif et négatif incroyables puiqu´on ne fait presque que monter et descendre. Les deux premieres journées seront éprouvantes a cause du climat (le froid, le vent et la pluie) et des chemins terriblement boueux. Les deux journées suivantes seront beaucoup plus agréables et meme magiques a certains moments.

DSC_6727   DSC_6731

DSC_6734

DSC_6737

DSC_6735   DSC_6750

DSC_6759  DSC_6770

DSC_6779   DSC_6784

DSC_6760   DSC_6765  

DSC_6721Le premier soir, on arrive a la finca Primavera oú l´on trouvera un lit et un repas chaud. L´agua de panela (boisson chaude a base de bloc de sucre de canne) qu´on nous offre a notre arrivée nous remet d´aplomb.

DSC_6746Le lendemain, on plantera notre tente, a 4000m,  chez Don Gerardo qui a creusé dans son jardin deux piscines d´eaux thermales. Un régal apres ces deux jours de marche. Gerardo vit ici depuis 31 ans,seul, isolé, au milieu du paramo désolé, dans un froid glacial.

Le troisieme jour, nous redescendons vers la vallée en longeant le Nevado Tolima (5200m) et on campe dans la foret.

DSC_6775-1[1]

La dernière journée sera très courte, en quelques heures de descente à peine on retrouve la Vallée de Cocora.

5 réflexions sur “Le centre

  1. Boulais Bruno dit :

    Super ! On constate que, malgré, parfois, des conditions météos pas évidentes, tout va bien pour vous. On vous embrasse et on vous souhaite bonne continuation !
    Bises de Véro et Bruno

    J'aime

  2. Sandra dit :

    Yaya n’a même pas organisé un lucky luke géant avec tous les cowboys !?!! Halala dommage l’animateur en vacancessss.
    Elo la photo où tu écris tes pensés est sublime ainsi que tes récits comme toujours.
    Par contre, j’espère que vous allez bientôt trouver une solution pour le remplacement de gazinière, car ça c’est galère! Des bekos les copains

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s