Sierra centrale

Riobamba

On est arrivés a Riobamba en pleine Semana Santa,la ville est en fete. On assiste a plusieurs défilés (qui ne nous semblent pas avoir grand chose de religieux…)

DSC_5209    DSC_5254

DSC_5252

C´est une grande ville d´altitude (2750m), assez agréable, avec quelques traces coloniales, un beau musée d´art religieux et un important marché. En effet,le samedi,la ville s´anime et voit descendre des montagnes les paysans des villages alentours en tenue traditionnelle.

DSC_5244   DSC_5251

DSC_5258

Balthazar, 75 ans, le dernier hielero du Chimborazo qui, a 5000m d´altitude, armé d´un pic a glace, détache plusieurs blocs de glace de 30kg qu´il redescend a dos de mule. Cette glace, pilée, finira dans un jus de fruits naturel vendu au marché.

DSC_5257 DSC_5256

A quelques kilometres, s´étend un grand lac dont on a fait le tour en quelques heures, en traversant des petits villages andins.

DSC_5225  DSC_5229

DSC_5228   DSC_5231  La plus vieille église du pays.

Le Chimborazo

C´est le plus haut sommet d´Equateur, 6310m. Les indiens l´appellent Taita (pere en queshua) et il est pour eux un dieu protecteur. Son sommet, enneigé toute l´année, est le plus éloigné du centre de la terre et donc le plus proche du soleil, car la terre est renflée au niveau de l´équateur. Il est d´ailleurs si haut que, tres souvent, il est caché par les nuages. Au deuxieme jour a Riobamba, alors que l´on commencait a désespérer de l´apercevoir, les nuages se dissipent soudain en fin d´apres midi.

DSC_5242

C´est une vision grandiose qui s´offre a nous        l´espace de quelques minutes.  S´éveille alors      l´envie de s´en approcher.

On envisage alors d´en entreprendre une partie de l´ascencion, jusqu´au refuge de Whymper a 5000m, la suite nécessitant guide, matériel technique, beaucoup de courage et coute tres cher. Le lendemain,on quitte donc Riobamba pour la petite communauté indienne de Pulingui San Pablo. A 3900m, c´est une étape indispensable pour s´acclimater a l´altitude. Et en effet, des notre arrivée,on a le souffle court et quelques maux de tete. Au bout de quelques heures, quand les symptomes du soroche (mal des montagnes) se sont atténués, on part pour une petite rando oú, tres vite,on apercoit le volcan d´encore plus pres. Le spectacle est époustouflant, mais cette fois encore, cela ne durera que quelques minutes.

DSC_5310  DSC_5268

Le lendemain matin, accompagné d´un touriste bulgare, on se lance. On marche 1 km et un bus nous dépose a l´entrée de la réserve a 4300m. Les huit premiers km sont faciles, mais la derniere partie de 4800 a 5000 m s´avere plus difficile. En effet, a cette altitude, chaque pas nécessite une effort intense, le coeur s´emballe et respirer devient difficile. Malgré tout, arrivé au refuge,on continue pour atteindre notre objectif : battre notre record d´altitude de l´an dernier qui s´élevait a 5038m (en Bolivie). Record battu: 5050m! Malheureusement une tres grande partie de l´ascencion s´est faite dans les nuages. Comme un pied de nez de la nature, ce n´est que de retour a notre camp de base que le ciel s´éclaircit! On a alors l´occasion, pendant 2h a faire du stop, de contempler les neiges du sommet.

DSC_5288      DSC_5298

DSC_5315

Baños

On arrive a Baños le mardi 7 avril. C´est une petite ville (tres touristique) entourée de montagnes verdoyantes, célebre pour ses eaux thermales aux vertus curatives. La ville est située au pied du volcan Tunguhuara, toujours actif et en sureveillance constante (la dernirere éruption remonte a 2012). Quand exceptionnellement le ciel est dégagé,on apercoit quelques fumerolles qui s´échappent du cratere. Les habitants nous expliquent alors que les quelques rougeoiments apercus dernierement sont bon signe: on aura peut-etre la chance d´assister a une éruption. En effet, malgré le danger évident, personne ici ne semble s´inquiéter de la situation.

DSC_5393    DSC_5351

Au loin, dissimulé derriere les nuages le Tunguhuara et ses fumerolles.

Au loin, dissimulé derriere les nuages le Tunguhuara et ses fumerolles.

Randos

DSC_5379 DSC_5385

DSC_5382  DSC_5439

Thermes

DSC_5467  Ambiance populaire! Mais ou est Charlie-Yacine ? 

Route des cascades

De Banos á Puyo, une trentaine de kms de descente ou se succédent les cascades. Sensations garanties …

DSC_5447   DSC_5409

DSC_5422

La video de la journee ¡¡¡¡

Publicités

4 réflexions sur “Sierra centrale

  1. Sandra dit :

    J’adoreee les vidéos…Obligé!!! je partage. Je reconnais bien la bonne patte montage/zic au Berbère!!! Ya une Ophélie (notre instit à Guillestre l’année dernière) et Carlota avec moi en ce moment, a qui tes montages manquent d’ailleurs 😉 Mais mon binôme remplaçant s’occupe de tout pendant que bibis vie des sacrées bons moments !!!! On t’embrassee… et je vous embrasseeeee. Ps : J’aime bien la p’tite fraîche réconfort à la fin !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s