Lima

DSC_4134 Lima, fondée en 1535 par Pizzaro, doit son surnom de « Lima la grise » à   l´épais brouillard qui l´entoure une bonne partie de l´année. Heureusement pour nous, en plein été, on y échappe. Il fait actuellement un grand soleil et une chaleur accablante.

          Dès notre arrivée, les souvenirs du dernier voyage remontent :

  • les vendeurs ambulants ( de tout et n´importe quoi )
  • la circulation chaotique et le concerto de klaxons ( ici le klaxon est roi, on s´en sert par exemple pour dire « Pousse toi, je passe » mais aussi pour dire « Vas-y passe », et tant d´autres choses encore !)
  • le style colonial des centres ville (casonas, édifices et surtout les très nombreuses églises somptueuses à l´extérieur, beaucoup moins à l´intérieur)
  • le quadrillage des rues en bloc (les cuadras)
  • les combis barriolés qui déboulent à chaque coin de rue en crachant une fumée noire.

DSC_4174DSC_4172-1DSC_4181

DSC_4177DSC_4183-1

3 jours dans le centro historico Ecrasés par la chaleur, on a d´entrée adopté le mode vie des Limeños : sieste l´après-midi. On s´est surtout baladés dans quelques quartiers populaires du centre et sur les imposantes places coloniales où, à partir de 19h, les familles et les jeunes amoureux flânent en profitant de l´air frais. Le mercado central: immense labyrinthe d´odeurs et de couleurs dans le brouhaha géneral Le couvent San Francisco et les catacombes

DSC_4151     DSC_4136    DSC_4118

2 jours dans le quartier de Barranco  Arrivés là pour retrouver Hervé et Max, deux amis nantais. On s´est vite aperçus que ce quartier dit bohême n´avait de bohême qu´une petite rue que l´on emprunte pour descendre à la plage. On n’y aurait pas cru, mais c´est bien à Lima qu´on a passé nos pemières nuits en tente ! Original, d´autant que planter une tente sur un toit en béton n´est pas une mince affaire! Une première soirée en compagnie de nos amis et d´Hugo un péruvien qui a vécu à Nantes et qui nous a fait découvrir LE cocktail péruvien, à base de pisco bien sûr. On a profité de la plage, (bien que laide et au bord d´une quatre voies) pour se rafraîchir à l´occasion, notamment, le matin au réveil quand il n´y a personne et qu´il n´y  fait pas encore trop chaud. (Merci Véro, on a pu appliquer tes précieux conseils pour des séances de gym les pieds dans l´eau). Puisque la sieste dans une tente en plein après-midi n´est pas conseillée, on a marché jusqu´au quartier de Miraflores pour aller au cinéma. Coup d´épée dans l´eau : Bob Esponja était le seul film en espagnol! En soirée, on a profité d´un carnaval de quartier comme on en a déjà vu tant. Un peu plus tard, un groupe de salsa nous a libérés de la cumbia péruvienne.

DSC_4168    DSC_4166    DSC_4170

Publicités

Une réflexion sur “Lima

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s