Sur la route de la jungle, dans les Andes du nord

DSC_4412

Cajamarca

Samedi 21 février, un long trajet de bus nous conduit à Cajamarca, à 2700 mètres d’altitude. La route est superbe. On retrouve l’atmosphère bien caractéristique des villages Andins. Les femmes portent un chapeau traditionnel propre à cette région et dans les villages alentours, on parle le queshua. Un air de Cuzco. Cette ville est célèbre pour son carnaval, le plus réputé du Pérou (que nous avons manqué de peu). Pendant une dizaine de jours, les habitants déguisés font la fête en envoyant en l’air des petits sacs remplis d’eau et de peinture. Et alors, les murs de la ville se colorent.

DSC_4358    DSC_4389   DSC_4376-1-1

DSC_4349-1     DSC_4411

Le fait historique  le plus important de Cajamarca est peut-être le jour du 16 novembre 1532 où Pizzaro le conquistador fit prisonnier l’unique seigneur de l’Empire inca, Atahualpa. Celui-ci proposa en échange de sa liberté, de remplir d’argent et d’or la cellule où il était détenu. Mais quelques mois plus tard, une fois le trésor réuni, il fit étrangler puis décapiter le chef Inca. Avant de mourir, contraint de se convertir au catholicisme pour échapper au bucher, il venait la de marquer un tournant dans l’histoire du continent. On s’est beaucoup balades dans cette ville très agréable. On a beaucoup aimé le mercado central très animé (comme souvent au Pérou), l’architecture de la ville, les petits plats préparés dans la  rue. Nous sommes allés voir les Ventanillas de Otuzco, des cavités creusées dans la roche, probablement des sépultures. On a aussi profité des Banos del  Inca, pour prendre un bain d’eaux thermales.

DSC_4402    DSC_4370

DSC_4367    DSC_4378

Chachapoyas

Après douze heures de bus, par une route en lacet à flanc de montagne, dans des paysages extraordinaires,  nous arrivons à Chachapoyas dans l’après-midi. Une petite ville de la selva haute. Tout de suite, on est surpris par le calme et la douceur de vivre qui semblent régner ici. On retrouve, malgré la pluie, les plaisirs de la marche en montagne. Notamment lors de la rando qui mène au site archéologique de Kuelap, une difficile montée de 3 heures et demi avec 1300 mètres de dénivelé positif sur 8km. Et le lendemain, nouvelle rando, moins raide, jusqu a une superbe cascade, la Catarata de Gocta, 771 metres de hauteur, une des plus grandes du monde. On a fait un petit tour sous la pluie cette fois au Canyon del Sonche. On gardera un excellent souvenir de ces quelques jours a Chachapoyas, malgre la saison des pluies assez impressionnante. On a vu sur les routes des éboulements qui ont bloque pendant plusieurs jours la circulation.

DSC_4497      DSC_4568    DSC_4477

DSC_4445  DSC_4478  DSC_4419

DSC_4550

Nous partons maintenant pour Yurimaguas, aux portes de la jungle, d´oú nous prendrons un bateau pour trois jours jusqu´a Iquitos.

3 réflexions sur “Sur la route de la jungle, dans les Andes du nord

  1. Sandra dit :

    Ha la la, ça donne envie tout ça!! J’espère que Tarzan et Jane vont bien bien bien 😉 Dommage pour le carnaval loupé de peu à Cajamarca, ici à Dunkerque ça sent la fin aussi. Des bisoussss

    J'aime

  2. Laura dit :

    ah cet article m’a rappelé de bons souvenirs, on nous avait tellement parlé de Cajamarca et de ses environs qu’on y ait allé et on n’a pas regretté. Nous aussi on a vu un éboulement sauf qu’il était sur notre route (bloqué une nuit au milieu de nulle part..). Au plaisir de lire la suite de vos aventures !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s